Le traducteur et sa boîte à outils

21 Jan 2016
Le traducteur et sa boîte à outils

 

Il est loin le temps où le traducteur restait confiné dans son bureau, croulant sous les papiers, accoudé à ses dictionnaires. Aujourd’hui, il clique et reclique à l’assaut des glossaires en ligne, des outils de traduction et des applications qui lui permettront d’optimiser son activité.

 

Voici une liste (non-exhaustive !) des outils indispensables au traducteur 2.0.

Outils de productivité :

Ces outils vous permettront de gagner du temps et de faciliter vos recherches.

- l’agenda en ligne : pour une organisation efficace et le respect des délais imposés, il est indispensable. Il vous propose des fonctions de rappel (très utiles pour ne pas oublier l’heure de livraison) et n’encombrera plus votre bureau ! Gratuit et efficace, Google Agenda par exemple se décline sous format PC ou mobile (app).

- le convertisseur de devises : et oui, les taux de change évoluent chaque jour, alors il vaut mieux vérifier avant d’accepter une proposition de tarif dans une devise étrangère. Le site XE est assez simple d’utilisation et rapide. Ensuite, de nombreuses applications sont disponibles sur Smartphone, mais aujourd’hui, nos téléphones sont intelligents (enfin presque) et nous proposent des assistants personnels (Siri sur iPhone ou Cortana sous Windows Phone), alors quoi de plus simple que de leur demander « Combien font 50 dollars en euros ? ». Leur réponse est normalement fondée sur une base de données actualisée chaque jour.

- le convertisseur de mesures : longueur, superficie, poids, il n’est pas rare de rencontrer une mesure au fil des projets. Le site ConvertWorld est assez convivial et rapide. Toutefois, le plus simple reste encore d’utiliser Google : en effet, lorsque vous saisissez dans la barre de recherche : « 25 gallons en litres », un tableau de conversion s’affiche et vous propose le résultat. Magique !

 

Outils de terminologie :

Quel que soit le domaine, une traduction réalisée à partir des mauvais outils peut vous induire en erreur et occasionner des inexactitudes ou des problèmes de terminologie. Ces outils vous proposent les termes dont vous avez besoin, en fonction de vos spécialités.

- WordReference.com : simple et rapide, ce dictionnaire propose une multitude de combinaisons. Les sujets abordés sur le forum sont également très pertinents et peuvent très souvent vous aider à trouver la solution à une phrase alambiquée.

- IATE : la base de données européenne qui vous permet d’affiner vos recherches par domaine, dans de multiples combinaisons. Certaines agences de traduction exigent de vous que vous utilisiez les termes proposés par IATE.

- Termium Plus : la base de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada (anglais-français-espagnol). Ce site fourmille de termes techniques et d’exemples en contexte. Attention toutefois à ce que les propositions françaises ne soient pas exclusivement utilisées au Canada. Une nouvelle version sera proposée d’ici peu, compatible avec tous les appareils mobiles.

- Le GDT (grand dictionnaire terminologique) : même remarque que pour Termium Plus, ce site propose une infinité de termes et expressions techniques (diverses combinaisons) qui peuvent vous sauver la mise, mais parfois il peut s’agir d’expressions davantage préconisées pour le Canada.

- Acronym Finder : principalement dédié aux acronymes anglais, ce site répertorie des milliers d’acronymes en vous précisant très souvent le contexte. Par exemple, « gaming », « engineering », « healthcare »...

- Portail linguistique Microsoft : ce portail propose les termes utilisés dans les produits Microsoft, dans de nombreuses langues. Axée IT, cette base de données est une véritable mine d’informations pour vos traductions informatiques. Le site propose également des guides de style applicables à chaque langue spécifiques à Microsoft mais qui contiennent de nombreuses règles et astuces indispensables.

- Synonymes.com : on a parfois une idée en tête mais il semble impossible de la mettre par écrit. Ce site vous propose des synonymes qui pourront vous aider à reformuler une phrase ou à éviter une répétition. 

Astuce : pour davantage d’efficacité et de rapidité, pensez à enregistrer les sites que vous utilisez au quotidien dans la barre des favoris de votre navigateur.

 

Ces outils sont bien évidemment à adapter en fonction des spécificités de votre activité et de vos domaines de spécialité mais aussi de votre ressenti face au site ou à l’application en question.        

Des sites, des glossaires, des bases de données propres à chaque spécialité sont disponibles, mais quoi qu’il en soit ils ne suffisent pas à la maîtrise de tel ou tel domaine, votre expérience et votre connaissance du champ d’expertise demeurent vos principaux outils !

 

Return to main blog