Faire le point sur le doublage, le voice over et la voix off

18 Apr 2016
Faire le point sur le doublage, le voice over et la voix off

Il existe aujourd’hui différentes techniques distinctes pour localiser vos contenus audiovisuels. Il s’agit de la voix off, du voice over et du doublage.

La voix off correspond à la voix d’une personne qui n’est pas à l’image. C’est notamment le cas des commentaires émis par un journaliste hors champ lors d’un reportage. Une fois le script traduit, le comédien délivrera le message, en adoptant une diction adéquate et en marquant les pauses nécessaires.

Le voice over consiste quant à lui à remplacer, ou à superposer, la voix originale par le texte traduit, sans tenir compte des mouvements de bouche. Il est alors possible de substituer complètement la traduction à la version originale, ou de laisser cette dernière en fond sonore.

Enfin, le doublage vise à remplacer la bande son originale par celle produite dans la langue souhaitée. Elle nécessite un processus de traduction particulier en amont, puisque le linguiste doit dans un premier temps analyser le mouvement des lèvres originel, afin que la traduction s’y conforme et que le doublage ne se note pas. Le secret d’un doublage réussi réside dans l’impression qu’aura le lecteur que l’intervenant s’exprime dans sa langue maternelle.

 

Ces trois techniques font appel à différents services de production :

  • le casting des comédiens, sous la supervision d’un directement artistique ;
  • l’enregistrement synchrone ;
  • la post-production, regroupant le montage, le mixage synchrone par l’ingénieur du son, l’encodage et le nettoyage de la bande son.

 

Dans tous les cas :

  • Il existe des catalogues de voix, pour vous guider dans votre choix. En fonction du message souhaité, vous pourrez sélectionner un homme ou une femme, ainsi que leur timbre, leur accent ou leur grain de voix. Il s’agit d’une étape clé, qui participe à l’identité vocale de votre marque.
  • Le comédien choisi est un professionnel, qui maîtrise parfaitement sa diction, son articulation, sa respiration et son intonation, pour un rendu naturel et de qualité.
  • Les phrases sont parfaitement calées pour correspondre aux mouvements de lèvres originaux.
  • Le fichier final sera livré au format désiré.

 

Quelle méthode, pour quel usage ?

Moins coûteux que le doublage, le voice over et la voix off constituent des alternatives intéressantes au sous-titrage, qui oblige le spectateur à se concentrer sur la lecture, au détriment du reste de la vidéo. Il s’agit d’un service plus souple et plus rapide.

Le doublage propose quant à lui une localisation parfaite du support initial et ainsi, une optimisation des coûts. Le fichier doublé est en outre un gage de crédibilité dans certains secteurs.

 

Le saviez-vous ?

Chaque année en France, l'ATAA (Association des Traducteurs/Adaptateurs de l'Audiovisuel) décerne des prix de l’adaptation en sous-titrage et en doublage.
Les critères sur lesquels elle se base sont de bons indicateurs d’une prestation de qualité, tous secteurs d’activité confondus :
- la fidélité à l’original (et notamment le respect des niveaux de langue et de la culture d'origine, l’exactitude de la traduction) ;
- la fluidité des dialogues ;
- la qualité du français (et notamment de l’orthographe) ;
- la qualité de la synchronisation :
- la rigueur technique.

Le palmarès 2016 est disponible ici : http://www.prix-ataa.fr/?p=563


 

Retour au blog principal
first