Accueil / Blog / 6 bonnes pratiques pour traduire un site internet multilingue !

6 bonnes pratiques pour traduire un site internet multilingue !

6 bonnes pratiques pour traduire un site internet multilingue !

    Internet rend l’internationalisation de l’achat de produits ou de services beaucoup plus accessible ! Ce qui implique que les consommateurs comparent forcément les prix et la qualité des produits sur différents pays.
Ce point est extrêmement important surtout pour les boutiques en ligne car cela rend le référencement international bien plus important que le référencement local.

Vous l’aurez compris, votre site internet doit être traduit de manière optimale pour les différents marchés & langues que vous ciblez.
Pour vous aider à vous lancer, nous vous donnons une liste de 6 bonnes pratiques pour traduire efficacement votre site internet multilingue!


Bien commencer dans sa traduction multilingue
Tout d’abord, sachez qu’avant de lancer une version dans une autre langue il est préférable d’avoir un site en français qui fonctionne bien.
Lorsque votre site est bien positionné sur les moteurs de recherche, vous avez 2 possibilités :
1. Lancer toutes les versions d’un coup (ex : anglais, allemand, espagnol). Cela vous demandera un budget plus conséquent d'un coup.
2. Lancer une nouvelle langue à la fois (ex : anglais). Cela vous laisse du temps pour bien référencer votre nouveau site. Ensuite quand celui-ci sera bien positionné, vous pourrez passer à la suite.

Le SEO n’est pas une science exacte et même si vous avez un site internet qui apparaît en haut de la page des recherches en français, rien ne garantit que votre site anglais soit bien positionné.
Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons de :
1. Traduire des articles d’un blog pour vos versions multilingues,
2. Promouvoir votre site avec une campagne de backlinks.

Quel gestionnaire de contenu choisir ?
Puisque vous arrivez à un stade avancé pour votre entreprise et que vous souhaitez toucher les marchés internationaux, cela peut être aussi le bon moment de faire une mise à jour technique de votre site internet.
Les gestionnaires de contenu (CMS) proposent aujourd’hui des plugins multilingues extrêmement bien conçus et qui présentent plusieurs avantages :
- En cas de mise à jour, tous vos sites en profiteront,
- La gestion des stocks sera centralisée,
- Le coup d’hébergement sera réduit.

Vous trouverez une longue liste de CMS mais sachez que Powerling peut se connecter notamment à : WordPress, Drupal, Magento ou encore Prestashop.

Structurer efficacement son site internet
Il existe plusieurs méthodes pour structurer votre site multilingue mais nous vous proposons d’utiliser les noms de domaines de premier niveau (exemple.fr pour la France, exemple.de pour l’Allemagne, etc…).
Cette structure présente plusieurs avantages :
- Ils sont ciblés à l’international (les sites en « .fr » sont mieux référencés en France et les sites en « .de » sont mieux référencés en Allemagne).
- Ils informent les visiteurs que vous adaptez les contenus à un pays spécifique.

Alors pensez à bien choisir un nom de domaine différent et adapté pour chaque pays !

Définir ses mots-clés multilingues
Comme pour une stratégie de référencement pour un site internet français, vous devrez définir vos mots-clés pour chacun des sites multilingues.
Pour cela vous devrez passer par un professionnel (agence de traduction ou freelance) afin qu’il fasse un vrai travail de recherche avec des outils spécifiques.

L’outil permettra de :
- Définir l’ensemble des mots-clés français déjà placés,
- Traduire ces mots dans la langue ciblée,
- Obtenir un taux de difficulté de positionnement (par rapport à la concurrence sur ce mot-clé),
- Le volume de recherches de ce terme,
- Le nombre de résultats.

Prenons un exemple pratique :
- Vous êtes une agence de voyages et vous êtes positionnés sur le mot-clé « location vacances »
- Ce mot-clé possède un volume de recherches de 135 000 fois en France.
- « Location vacances » en anglais se traduit « vacation rental »
- Ce mot-clé « vacation rental » en anglais possède lui un volume de 90 recherches par mois.

Vous voyez donc que c’est bien trop peu et que la stratégie ne peut pas être la même. Vous devez donc choisir d’autres mots-clés en anglais pour mieux vous positionner.

Traduire tous les éléments de son site internet

Lorsqu’on traduit un site internet, on pense forcément aux contenus textes. C’est une bonne base évidemment mais il y a énormément d’autres éléments à prendre en compte :
- Les urls (elles doivent comprendre les mots-clés & l’extension de la langue de destination),
- Les liens (qui pointent vers des sites dans la langue de destination),
- Les balises ALT (pour que les moteurs de recherche puissent lire correctement vos images).

Pour réussir cette étape, le plus simple est de créer un tableau listant d’un côté les mots-clés français que vous ciblez et leurs traductions optimisées. Mais vous devrez faire ça pour tous les éléments cités ci-dessus (textes, images, alt, url, liens…).

Pensez à utiliser le procédé de recherche de mots-clés optimisés pour la langue présenté un peu plus tôt, afin de mettre toutes vos chances d’être positionné dans les meilleurs résultats de recherches.

Créer une stratégie de backlinks

Maintenant que votre site est en ligne, vous pouvez le booster avec une campagne de backlinks. Il sera important de bien choisir les sites, blogs, forums avec qui vous allez faire un échange de liens. Choisissez des entités de confiance et bien ancrées dans le domaine.

Attention, tous vos liens doivent provenir de pages écrites dans la même langue que la page vers laquelle ils renvoient.

Conclusion
La recette parfaite pour obtenir les meilleurs résultats réside dans :
- une parfaite traduction de votre site,
- des mots-clés SEO adaptés à la langue,
- du netlinking qui fera monter votre site dans les résultats de recherches.

En prenant au sérieux la traduction de votre site internet, vous vous épargnerez une perte de temps considérable et vous augmenterez évidement votre ROI !

Retour au blog principal