Accueil / Blog / La traduction localisée pour assurer son succès commercial

La traduction localisée pour assurer son succès commercial

La traduction localisée pour assurer son succès commercial

Pour la plupart des personnes, la traduction est un processus très simple. Il suffit de convertir un texte d’une langue source à une langue cible et le tour est joué.

Eh bien, non, ce serait trop facile. Une bonne traduction se définit tout d’abord par la personnalisation et la maîtrise des langues/secteurs d’activités ciblés.

Au-delà de ces points, il n’existe pas un seul grand principe de traduction.

On peut en distinguer 4 :

-     La traduction

(Conversion d’un contenu d’une langue à une autre)

-     La localisation

(Traduction ayant un impact au sein des marchés concernés)

-     La translittération

(Conversion de contenu écrit d'un système d'écriture à un autre)

-     La transcréation

(Traduction créative qui préserve le sens, le contexte et le ton)

Pour se recentrer sur le sujet nous allons nous intéresser dans cet article à la localisation.

 

Différences entre localisation et traduction

Il est vrai que la limite entre ces 2 principes est assez mince, mais ils sont quand même bien différents.

On en parlait plus haut, la traduction est une technique qui permet de convertir un texte d’une langue source à une langue cible (français > anglais).

La localisation quant à elle, est plus poussée. Il s’agit bien d’une traduction, mais au lieu de se focaliser uniquement sur la langue, elle s’intéresse également à la dimension culturelle.

En utilisant la localisation, vous pouvez générer plus d'intérêt et d'engagement chez les clients. Vous n’allez pas seulement parler leur langue, vous allez parler comme eux ! C’est là que vous ferez toute la différence.

Prenons un exemple : la Chine compte plus de 24 langues chinoises autres que le mandarin (wu, cantonais, min, xiang, hakka, gan, etc.).

Avec une traduction classique, vous allez donc vous adresser à tous vos clients chinois avec une traduction en mandarin. Elle sera professionnelle et adaptée certes, mais c’est normal. C’est l’effort minimal.

Si cette fois vous faites une traduction très ciblée sur une région de la Chine avec le choix d’une langue bien définie, les clients vont être agréablement surpris de l’effort fourni pour parler leur propre dialecte.

Résultat : un engagement plus fort et des résultats commerciaux positivement impactés !

Ce type d’exercice fonctionne avec d’autres langues telles que l’espagnol, qui sera différent en Espagne, en Argentine, en Équateur ou encore au Mexique.

Pour faire encore plus simple, vous pouvez prendre l’exemple de l’anglais britannique et américain.

 

Comment s’organise un processus de localisation ?

Vous l’aurez compris, la localisation est une étape supplémentaire à la traduction et présente un processus un peu plus complexe. Afin d’organiser au mieux votre projet de localisation, voici quelques points-clés :

-     L’adaptation des éléments graphiques aux marchés cibles (notamment le choix des typographies et des couleurs).

-     La modification de contenu pour répondre aux goûts et aux habitudes de consommation des autres marchés.

-     La conversion aux formats locaux (devises, unités de mesure, dates, adresses et numéros de téléphone).

-     L’adoption de la réglementation locale et des obligations juridiques.

Cela paraît parfois anecdotique, mais la réussite de votre projet d’internationalisation réside dans les détails. Vous observerez des résultats bien plus intéressants en prenant en compte tous les éléments d’une bonne localisation.

La localisation aura donc un coût plus élevé en règle générale, mais vos efforts marketing et commerciaux seront mieux ciblés. Vous obtiendrez en somme un meilleur ROI !

 

La localisation au service de vos actions marketing

La localisation va plus loin que sa mission de traduction. Elle intervient comme un véritable conseiller dans les processus marketing. Le traducteur en charge sera un excellent allié local pour vous aider à pénétrer le marché cible.

Il vous aidera aussi bien sur vos contenus textuels, mais également sur l’adaptation de tous vos supports graphiques, des formats, des couleurs…

On peut donc dire que la localisation fait l’interface entre votre produit et le marché ciblé ; le pont dont vous aviez besoin afin de toucher plus facilement vos futurs clients.

La traduction reste néanmoins au cœur de la localisation, mais elle s’inscrit vraiment dans vos efforts commerciaux. Comme évoqué plus tôt, vous pouvez donc tout à fait penser une stratégie marketing plus macro en vous basant sur une région en particulier.

La localisation permettra d’améliorer vos chances de toucher cette région et ensuite vos travaux de traduction pourront vous permettre de vous étendre à d’autres régions afin de conquérir le pays cible.

 

Les bénéfices de la traduction et de la localisation

Les entreprises font appel à des agences de traduction et de localisation spécialisées pour plusieurs raisons :

-     Augmenter leur chiffre d’affaires,

-     Prendre de nouvelles parts de marché,

-     Respecter les lois en vigueur dans un pays,

-     Faciliter les partenariats économiques.

A la vue de tous ces avantages, les entreprises devraient toutes s’intéresser à la traduction et à la localisation. Néanmoins, le budget qui leur est alloué est compris entre 1 % et 2.5 % du chiffre d’affaires. Un effort budgétaire moindre pour des éléments aussi puissants !

Mais on le sait, il est compliqué de faire comprendre aux entreprises l’importance de placer plus de budget sur des actions. C’est pour cela que nous allons prendre le chemin inverse en nous basant sur les économies qu’elles pourraient faire.

Si vous mettez en place un projet de traduction localisé, vous allez créer un produit et une communication sur-mesure. Vous allez donc avoir moins de retours client sur des incompréhensions sur votre produit. On en arrive au point crucial, vous allez pouvoir faire des économies sur vos services d’assistance !

Une étude américaine a fait une estimation des coûts engendrés par ces services :

-     Assistance téléphonique = 162 $ par client,

-     Assistance par e-mail = 77 $ par client,

Si tout ce budget est déduit et alloué à l’optimisation de votre stratégie de traduction localisée, vous pourrez augmenter de 2.5 % vos chances de voir votre profit croître !

Comme pour toute action, le calcul du ROI est assez complexe, ce qui rend les entreprises frileuses quant à mettre du budget dans la traduction localisée.

Mais si vous souhaitez toucher un nouveau marché, n’essayez pas de vous lancer dans une énorme campagne. Privilégier des agences de traduction et de localisation professionnelle, c’est faire le pari d’atteindre plus facilement et rapidement ses objectifs à long terme !

Retour au blog principal